6 leçons de mon jeûne technologique

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 10 jours, j’ai décidé de me lancer un défi: 10 jours de diète technologique. Moi qui n’envasait quasiment aucune sortie running sans ma montre cardiofréquencemètres et mon smartphone-écouteur, ce n’était pas un pari gagné d’avance. Dans le sens, prendre du plaisir sans tout ça… voici mes 6 leçons que j’ai apprises durant ces 10 jours de jeûne technologique:

Le jeûne technologique, c'est courir sans montre, libre
Quel bonheur de courir… libre.

1. Adaptation rapide

Je me suis rapidement pris au jeu de courir moins “chargé”. On va dire que les premiers jours de ce jeûne technologique ont été les plus difficiles. Mais déjà là, j’ai remarqué des points positifs. Et je dois avouer que ça fait un bien fou de courir libre…

2. La montre n’est pas forcément un plus

Lorsqu’on court, on a souvent tendance à calculer un peu tout et n’importe quoi. Ça va des calories dépensés, des kilomètres parcourus ou encore de sa vitesse moyenne… mais finalement, on perd du temps. Quand ça ne va pas SUPER bien et qu’on regarde sa montre, le moral et la motivation baissent rapidement… mon expérience ici.

3. Le REPOS (=jeûne): la clé du succès

Qu’on se repose physiquement ou mentalement, lorsqu’on jeûne d’une manière générale, c’est la fête du corps. La régénération est la clé du succès… s’offrir un jeûne technologique permet également à notre corps et notre esprit de se reposer…

4. Plus temps, moins de pression

Sans montre ou sans smartphone, on se permet beaucoup plus facilement de s’arrêter, de faire une pause. C’est vraiment agréable ! On profite simplement du moment présent. Quoi de mieux que d’admirer la magnifique vue ou Le splendide paysage qui s’offre à nous? 🙂

Magnifique montagne à Charmey en Suisse
Les belles montagnes suisses

5. Pas à pas et lentement

Comme pour l’entraînement, la progression d’un jeûne doit être lente. Il faut y aller pas à pas pour ne pas se dégoûter et rester motivé. En effet, au commencement, je pense que c’est mieux de se fixer un objectif de jours de jeûne assez petit. Par exemple, débuter pendant 7 ou 10 jours.

6. Une seule chose finalement est essentielle

Courir libre, c’est-à-dire sans montre et sans smartphone uniquement avec un short et ses chaussures de course, c’est le pied ! Ça nous permet d’être totalement présent, là, maintenant et de profiter pleinement de ce moment magique.

  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.